Après Livre Paris, le Salon du Livre Genève

02/05/2018

 

La semaine passée, j’ai eu la chance de participer pour la 1re fois au Salon du Livre de Genève en tant qu’auteur, sur l’Îlot jeunesse de Payot libraire.

(Encore merci pour ce super accueil !)

 

Alors, entre Livre Paris (mon retour ici…) ou le Salon de Genève, mon cœur balance-t-il ?

 

Pour vous faire une idée de la taille de chaque bestiole, quelques chiffres :

 

Livre Paris, c’est :

  • 4 jours en mars (gla-gla-gla)

  • 160'000 visiteurs en moyenne

  • 3000 auteurs

  • 1200 éditeurs

  • Tarif semaine : 8€

  • Tarif week-end : 10€

  • Tarif réduit : 6€

 

Le Salon du Livre Genève, c’est :

  • 5 jours fin avril / début mai

  • 90'000 visiteurs en moyenne

  • 1000 auteurs

  • ??? éditeurs

  • Adultes : chf 12.-

  • Moins de 26 ans  (offre non valable pour les classes) : gratuit

  • AVS, AI : chf 5.-

  • Groupes dès 20 personnes, par personne : chf 5.-

 

C’est bien beau, tout ça, mais… et l’ambiance ?

 

Alors, c’est beaucoup (mais beaucoup) plus calme que Livre Paris. Ce qui représente un avantage comme un inconvénient. Plus facile de discuter, de se promener, de profiter des stands. Mais parfois un peu tristoune (le mercredi et surtout le jeudi).

 

Question dédicaces, j’ai signé une dizaine de « Proie du Dragon », dont la majorité à des inconnus.

 

Mais ce sont les rencontres qui comptent.

 

Quelques noms au vol :

  • la jeune Eva qui, je l’espère, appréciera sa lecture ;

  • Laura, pour qui je croise doigts et cheveux dans ses recherches ;

  • la représentante de la médiathèque du Cycle de Montbrillant et l’une des enseignantes de français (article ici…)

  • Olivier May et sa comparse Nicole Delvals qui ont éclairé ma lanterne sur les rouages de l’édition jeunesse pour les 9-11 ans ;

  • Jean-Charles Rochat, illustrateur des Théopopettes, avec qui ce fut un plaisir de discuter ;

  • mes « supporters » : mon Homme, ma maman, mon cousin, les amis qui sont passés me voir ;

  • l’équipe adorable de Payot Libraire…

 J’en oublie sûrement, mais ma mémoire étant ce qu’elle est…

 

Et sinon, on a publié ma bouille et un article sur le personnage que j’aime le plus (Wiiiiiiiin !) dans la Gazette du Salon (format pdf par ici...).

 

 

Au final, les 2 salons sont extraordinaires, le 1er car il représente l’Édition avec un grand « E », le second parce qu’il se déroule chez moi, et que c’est là que je me sens bien.

 

Belle journée, les gens.

 

 

 

Please reload

Articles récents

28 May 2017

Please reload

Rechercher
Please reload

Suivez-moi
  • Facebook Basic Square
RSS Feed
Archive
Please reload

© 2014-2019 - Florence Cochet (Maux de Textes)

Mentions légales

  • Instagram - Grey Circle
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
  • YouTube - Grey Circle