• Flo

Mes lectures : "Pétronille", d'Amélie Nothomb


Quand mon amie Kitty m'a prêté ce livre, j'ai été, je l'avoue, sceptique.

D'Amélie Nothomb, je n'ai, pour l'instant, apprécié que "Mercure" (que j'étudie régulièrement en classe avec mes élèves). Cette fois, le plaisir a été au rendez-vous...

L'objet-livre : beau livre de 169 pages, sur du papier épais. Bref, un plaisir à tenir entre ses mains.

La 4e de couverture (succinte) : "Au premier regard je la trouvai si jeune que je la pris pour un garçon de quinze ans."

L'histoire : Le roman raconte les souvenirs de l'auteur en lien avec Pétronille Fanto, une jeune femme qu'elle rencontre en 1997 durant une séance de dédicaces. Celle-ci deviendra sa "compagne de beuverie".

Qui est "Pétronille Fanto" ? Il s'agit de la romancière et journaliste Stéphanie Hochet.

Mon avis : J'ai apprécié ce roman pour diverses raisons...

La langue tout d'abord. L'écriture est fluide, élégante, agréable à lire.

Les événements racontés. La rencontre avec la créatrice de mode Vivienne Westwood, entre autres, est un moment d'anthologie.

Le champagne. Vous ai-je déjà dit que j'adooooooooore le champagne ? Du coup, j'ai dégusté sans bouder mon plaisir ces "beuveries" à coup de grands champagnes.

L'entrée dans l'intimité de l'auteur. Amélie Nothomb est touchante. De nombreux détails nous donnent l'impression de la connaître, d'entrer dans son esprit. Je pense particulièrement au "pyjama d'écriture orange", à ses réactions "japonaises" qui lui donnent une fragilité de porcelaine. Sous son chapeau et dans ses robes noires, elle acquiert une nouvelle dimension.

Ce que je n'ai pas apprécié :

Le personnage de Pétronille. Cette jeune femme apparaît comme distante ; je n'arrive pas à la cerner et ai du coup une impression désagréable. Elle n'est à mon sens pas charismatique, car trop brusque.

La fin... Cette histoire de meurtre après une séance de roulette russe m'a totalement éjectée de ma lecture. J'avoue que je n'en comprends absolument pas l'intérêt et qu'elle m'a gâché ma sortie du roman. (Je suis trèèèèès sensible aux fins.)

Bilan :

Un roman à découvrir, qui ne laissera pas une trace indélébile, mais qui se déguste comme un bon champagne, à petites gorgées.

En tant qu'auteur, de nombreux épisodes m'ont renvoyée à l'écriture et au monde de l'édition.

Bonne lecture !

#meslectures #chronique

28 vues

© 2014-2020 - Florence Cochet (Maux de Textes)

Mentions légales

  • Instagram - Grey Circle
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
  • YouTube - Grey Circle