• Flo

La série "Meg Corbyn" d'Anne Bishop


Cet avis est strictement personnel... et enthousiaste !

En vacances à la plage, j’ai engouffré en 3 jours les 2 premiers tomes de cette série.

4e de couverture :

Meg Corbyn a vécu toute sa vie coupée du monde, traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules se servant de ses visions du futur pour s'enrichir. Lorsqu'elle s'enfuit, ils sont prêts à tout pour la récupérer, même à s'aventurer sur le territoire des Autres. Ces créatures de cauchemar prêtes à éradiquer l'humanité au moindre faux pas auprès desquelles Meg va trouver refuge. Mais si Simon Wolfgard, loup-garou et chef de la communauté, est d'abord intrigué par cette humaine intrépide, il pourrait à tout moment décider de simplement éliminer cette source de danger pour les siens…

Style : simple, sans fioritures, efficace, images originales.

Ce que j’ai aimé :

- l’histoire : Le premier tome est une sorte de récit initiatique qui nous permet de nous plonger dans l’univers. Meg s’est échappée d’un endroit où l’on retient les filles comme elle – les prophétesses du sang. Elle n’a jamais connu le monde réel. Elle rejoint Lakeside, une des rares villes humaines du Midwest, et se fait engager comme agent de liaison dans l’Enclos des Autres, afin d’échapper à ses poursuivants.

L’Enclos est une partie de la ville réservée aux Autres (métamorphes, vampires, élémentaires…), à laquelle les humains n’ont pas accès, sauf ceux qui y travaillent. Trahir les Autres conduit à une mort certaine.

Meg n’est pas une Autre, ni une humaine ordinaire. En se coupant à l’aide d’un rasoir, elle entrevoit l’avenir. Elle va réussir à s’intégrer parmi les Autres et transformera, petit à petit, les relations qu’ils entretiennent avec les humains.

- l’univers, très travaillé et, pour moi, cohérent. Les humains sont pour une fois réellement les plus faibles et aucun ne se distingue par ses capacités. Face aux Autres, ils n’ont aucune chance. Malheureusement, une partie d’entre eux ne le comprend pas vraiment… tant pis, ceux-là feront une excellente viande. Certains humains (les policiers et les employés humains de l’Enclos) tentent quant à eux de changer la dynamique existant entre les Autres et les humains, afin que les Autres cessent de les considérer comme de la viande.

- les personnages : j’ai apprécié qu’ils conservent leurs caractéristiques. Les Loups ont ainsi un côté animal très marqué (je craignais qu’ils deviennent trop humains, mais non). Meg, le personnage principal, garde sa candeur.

- l’originalité : L’auteur a su donner un nouveau souffle aux sempiternels garous et vampires. Les autres Prédateurs (Moissonneurs, Élémentaires) sont originaux et… inhumains (mention spéciale à Hiver). Les métamorphes sont animaux en premier lieu. D’ailleurs, certains n’arrivent pas à se transformer totalement en humains. J’aime beaucoup les Corbeaux, avec leur passion pour ce qui brille et le colportage de ragots. Quant aux humains, ils restent humains, avec leurs qualités et surtout, leurs défauts.

En bref, je suis ravie d’avoir découvert cette série grâce à la Grosse opération de Milady. J’attendrai cependant que le tome 3 passe à un prix plus raisonnable que 13 euros (pour un e-book) avant de le lire, ce qui devrait être le cas à fin septembre. En attendant, j'ai commandé "The Black Jewels Trilogy" et "Shadows and light" (je préfère les VO aux traductions quand j'en ai l'occasion).

Bonne lecture à vous aussi !

#meslectures #chronique #coupdecoeur #avis

79 vues

© 2014-2020 - Florence Cochet (Maux de Textes)

Mentions légales

  • Instagram - Grey Circle
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
  • YouTube - Grey Circle