top of page
  • Photo du rédacteurFlo

Saturnales, solstice d'hiver et Coca-Cola... aux origines de Noël

Dernière mise à jour : 3 févr.

Noël éveille souvent des souvenirs d’enfance emplis de joie. Mais au-delà des sapins abritant des montagnes de cadeaux, des lumières scintillantes et des chants festifs, connaissez-vous vraiment les origines de cette célébration ?


Non ? Alors, en route.


Un salon pendant les fêtes de Noël (sapin de Noël, feu dans la cheminée)

 

Des festivités païennes aux traditions modernes


Les Saturnales : la genèse romaine de Noël


Avant d’être une célébration chrétienne, Noël trouve ses racines dans les anciennes traditions romaines, notamment les Saturnales. Cette fête, honorant Saturne, dieu de l’agriculture, transformait Rome en un carnaval où tout était permis : banquets somptueux, échanges de cadeaux et même un monde à l’envers où les esclaves devenaient les maîtres pour une journée.

 

Les origines des Saturnales


Selon diverses traditions romaines rapportées par Macrobe, un philosophe antique, Saturne, après avoir été détrôné, se serait réfugié en Italie, dans le Latium, où il établit un âge d’or en gouvernant avec douceur et équité. Les Saturnales étaient une célébration de cet âge heureux de l’exercice du pouvoir. Les festivités romaines, typiques du « crépuscule de l’année », partageaient des similitudes avec d’autres fêtes comme la celtique Samain.

Évolution et célébrations

Les Saturnales, originellement célébrées durant un jour, se sont étendues à une semaine entière pendant la République romaine. Auguste les a réduites à trois jours, puis elles furent étendues à cinq sous Caligula. En pratique, le peuple festoyait pendant sept jours complets. Ces célébrations étaient présidées par un roi éphémère, le Saturnalicius princeps ou « meneur des Saturnales », choisi parmi les plus modestes.


Durant cette période, les rôles sociaux étaient inversés et les esclaves jouissaient de libertés équivalentes à celles des citoyens. Les citoyens romains portaient des vêtements plus informels et partageaient des repas avec leurs esclaves, marquant une inversion temporaire des rôles sociaux. Par exemple, les maîtres servaient leurs esclaves, symbolisant une libération temporaire des conventions sociales romaines strictes.

Signification symbolique des Saturnales et influence

La fin des Saturnales était marquée par l’achat et le don de bougies, de figues en gelée et surtout de petites figurines en terre cuite, les sigilla, vendues sur le marché exceptionnel de la sigillaria. Ce marché donnait son nom au dernier jour des festivités.

Influence des Saturnales sur les traditions du Noël chrétien

Les Saturnales ont inspiré plusieurs fêtes religieuses ou traditionnelles postérieures, notamment Noël, qui reprend la symbolique du solstice d’hiver, et la célébration médiévale de Noël, où des traditions comme la nomination d’un « Abbé de Liesse » ou « Abbé de la Malgouverné » reflétaient ces comportements transgressifs, mais tolérés des Saturnales.


L’Abbé de Liesse était un personnage central des célébrations médiévales de Noël, représentant un roi temporaire qui régnait pendant les festivités. Le père Noël moderne est considéré comme une évolution de cette figure, fusionnant avec d’autres personnages comme Saint-Nicolas. Cette transformation reflète une modification de la relation avec la mort et les morts dans la société contemporaine, passant d’un esprit de subversion à une bienveillance symbolisée par la générosité du père Noël.

 

 

Le solstice d’hiver : une signification astronomique et spirituelle


Autour du 21 décembre, les peuples anciens, tels que les Celtes et les Nordiques, célébraient le solstice d’hiver. Ce moment clé, marquant la plus longue nuit de l’année, était vu comme un renouveau, la promesse du retour de la lumière et du soleil. Des feux de joie, des chants et des danses, ainsi que la décoration avec des branches persistantes, faisaient partie intégrante de ces célébrations.

 

Le solstice d’hiver, célébré autour du 21 décembre dans l’hémisphère nord, est intimement lié aux traditions de Noël et à diverses célébrations culturelles à travers le monde. Cette période marque le jour le plus court et la nuit la plus longue de l’année, symbolisant le renouveau et le retour de la lumière, la vie et la résilience face à l’obscurité hivernale.



Traditions et liens avec Noël :

Noël chrétien : 

Le choix du 25 décembre pour célébrer Noël coïncide avec le solstice d’hiver. Cette date symbolise le renouveau et la renaissance, un thème récurrent dans les traditions solsticiales. La décoration d’un sapin de Noël, une tradition qui remonte à l’Antiquité, symbolise l’arbre de la vie et est devenue un élément central des célébrations de Noël.

Iran – nuit de Yalda : 

La nuit de Yalda est une célébration iranienne du solstice d’hiver, marquant la victoire de la lumière sur les ténèbres. Les familles se réunissent pour partager des mets traditionnels et lire des poèmes, rappelant les thèmes de renaissance et de renouveau associés à Noël.

Scandinavie – Yule : 

Yule, célébré en Scandinavie, a des parallèles avec Noël, marquant le début du solstice d’hiver avec des festivités qui durent jusqu’en janvier. Les familles allument de grandes bûches et se réunissent pour des festins, symbolisant la lumière et la chaleur dans l’obscurité hivernale.



Symbolisme du solstice d’hiver


Le solstice d’hiver est souvent vu comme la mort symbolique et la renaissance du soleil ou d’un dieu solaire. Dans les cultures utilisant des calendriers basés sur le solstice d’hiver, le « renouveau de l’année » était célébré en référence aux divinités de la vie, de la mort et de la renaissance ou à de « nouveaux commencements ». De tels thèmes sont intrinsèquement liés aux célébrations de Noël, qui commémorent la naissance et l’espoir apportés par la figure du Christ.


Ainsi, bien que les traditions varient à travers le monde, le solstice d’hiver et Noël partagent des thèmes communs de lumière, de renaissance et de célébration dans l’obscurité de l’hiver. Ces célébrations reflètent un désir humain universel de marquer le passage des saisons et de trouver de l’espoir dans les moments les plus sombres.

 

 

La naissance de la tradition chrétienne (les origines de Noël)


L’adoption du 25 décembre : une stratégie de conversion

Le choix du 25 décembre pour célébrer la naissance de Jésus n’est pas anodin. En effet, l’Église chrétienne, dans sa quête pour établir son influence, a habilement choisi cette date proche des Saturnales et du solstice d’hiver. Ce faisant, elle a facilité l’intégration des païens dans le christianisme en amalgamant leurs traditions festives avec la célébration de la nativité.

 


De Saint-Nicolas au père Noël : une évolution légendaire

L’origine du père Noël est intrinsèquement liée à Saint-Nicolas, l’évêque généreux du IVe siècle, connu pour ses miracles et sa bonté envers les enfants. Au fil du temps, la légende de Saint-Nicolas, se mêlant aux mythes et traditions de diverses cultures, a évolué pour donner naissance au personnage jovial et bienveillant du père Noël.

 

L’influence de Coca-Cola sur l’image du père Noël : la popularisation des couleurs rouge et blanc

Un tournant majeur dans l’imaginaire de Noël fut la campagne publicitaire de Coca-Cola dans les années 1930. Avant cela, le père Noël était souvent représenté avec des tenues de différentes couleurs. Cependant, c’est l’artiste Haddon Sundblom, à travers ses illustrations pour Coca-Cola, qui a ancré l’image du père Noël en rouge et blanc, couleurs emblématiques de la marque. Cette représentation est devenue si populaire qu’elle a façonné l’image mondiale du père Noël, tel que nous le connaissons aujourd’hui. 


Publicité Coca-Cola qui montre un père Noël en rouge et blanc


Noël aujourd’hui : un patchwork de coutumes et de joie


Noël, dans sa forme actuelle, est une mosaïque de traditions issues de diverses cultures et époques. Des chants médiévaux aux marchés de Noël allemands, en passant par la coutume des sapins décorés, originaire des peuples germaniques, chaque élément est un fragment d’un passé riche.

 


Et la bûche de Noël dans tout ça ?


La bûche de Noël, un élément central des festivités de fin d’année, trouve ses racines dans des traditions anciennes et variées liées au solstice d’hiver.


Historiquement, la bûche de Noël n’était pas un dessert, mais une véritable souche de bois. Cette tradition, plus ancienne que celle du sapin de Noël et de la crèche, était répandue dans plusieurs pays européens. Le rondin était allumé dans le foyer pour rendre hommage au soleil pendant les jours entourant le solstice d’hiver, lorsque le soleil se fait plus discret. La bûche était souvent choisie avec soin, provenant généralement d’un arbre fruitier, et bénie. Elle devait brûler du 24 décembre au 1er janvier. La manière dont le feu brûlait pouvait avoir diverses significations et on utilisait les cendres de la bûche pour diverses pratiques censées porter bonheur ou guérir des maladies.


Le dessert que nous connaissons aujourd’hui comme la bûche de Noël est apparu bien plus tard. On dit qu’un chocolatier parisien aurait créé la première bûche de Noël comestible en 1834. Cette bûche est habituellement constituée d’une génoise recouverte d’une crème et ensuite roulée pour prendre la forme d’un billot. Elle est souvent décorée de petits objets en lien avec Noël.


Bûche de Noël (pâtisserie) au chocolat

 

 

 

Sources non exhaustives :

Claude Lévi-Strauss : « Le père Noël supplicié » : https://iphilo.fr/2021/12/21/claude-levi-strauss-le-pere-noel-supplicie/

Sans Frontières – Les traditions du solstice d’hiver à travers le monde : https://blog.remitly.com/home/traditions-du-solstice-dhiver-a-travers-le-monde/​​.

Futura Sciences - Aux origines de Noël, le solstice d’hiver… : https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/terre-aux-origines-noel-solstice-hiver-80100/​​.

Les JusPAF – Solstice d’Hiver : histoire et rituels modernes autour d’une fête païenne : https://www.lesjuspaf.bio/blog/2020/12/14/solstice-dhiver-histoire-et-rituels-modernes-autour-dune-fete-paienne/​​.

Les Jardins de Laurent – Histoire du solstice d’hiver – Traditions anciennes du solstice d’hiver : https://www.lesjardinsdelaurent.com/histoire-du-solstice-dhiver-traditions-anciennes-du-solstice-dhiver/​​.

Net Addict - Traditions et célébrations autour du solstice d’hiver : https://www.net-addict.com/traditions-et-celebrations-autour-du-solstice-dhiver/​​.

Mondes invisibles – C’est quoi Yule : la grande fête du solstice d’hiver ? : https://www.mondes-invisibles.com/cest-quoi-yule-la-grande-fete-du-solstice-dhiver/​​.

OpenEdition Journals - Le solstice d’hiver et les traditions de Noël : https://journals.openedition.org/insitu/14031​​.

ThePressFree – Solstice d’hiver : 7 fêtes traditionnelles du monde entier : https://thepressfree.com/solstice-dhiver-7-fetes-traditionnelles-du-monde-entier/​​.

Nature passionnément – Symbolisme du solstice d’hiver : https://www.nature-passionnement.com/symbolisme-du-solstice-dhiver/​​.

60 vues0 commentaire

Comments


bottom of page